Bien alimenter son British Shorthair

Découvrez les jouets préférés des chat !

Comme chez l’être humain, le chat doit avoir un régime bien équilibré non seulement en qualité, mais aussi en quantité. Une bonne alimentation aura un impact au niveau du comportement et sur la santé de votre compagnon. Suivez les conseils ci-dessous pour mieux nourrir votre British Shorthair selon les normes.

Le type de nourriture adapté aux chats adultes

Les chiens mangent presque à n’importe quelle heure de la journée, ce qui n’est pas le cas pour les chats actifs. Un petit repas léger et bien nourrissant leurs suffit amplement. Ces derniers possèdent la capacité de régulariser la quantité de nourriture dont ils ont besoin. Et pour satisfaire ses caprices, le mieux est de ne pas laisser la gamelle vide. Mettez-y quelques croquettes.

Le problème de surpoids chez les chats est très fréquent actuellement. En effet, les félins peu actifs qui vivent dans un appartement cloîtré ont tendance à grossir rapidement. Au lieu de bouger, ils préfèrent se goinfrer presque toutes les minutes. Dans ce cas-là, donnez-lui des aliments moins caloriques, allégés et riches en fibres. Cela permettra de le rassasier sans engendrer des difficultés sur sa santé comme le diabète ou l’obésité féline.

Sachez qu’au maximum, votre animal a besoin de prendre 50 grammes de ration par jours. Ce régime sera composé de 50% de viande (volaille, poisson, bœuf, etc), 20% de légumes verts bien préparés et 20% de céréales. Le reste rassemble les vitamines et la matière grasse.

Par ailleurs, l’apport en eau est très important même si le chat n’est pas un grand buveur. Une fois par semaine, préparez-lui une variété de soupes avec un bon bouillon de légumes et des céréales ou du fromage et de la viande.

L’alimentation des chats âgés

Les besoins nutritionnels des félins dépendent de leurs âges. Au cours du temps, ce régime se modifie. A titre de rappel, on dit qu’un chat est âgé quand il a plus de 7 ans. Pour préserver la bonne santé de votre british shorthair senior, privilégiez une alimentation nettement équilibrée.

Ses besoins énergétiques ne doivent pas dépasser les 20%, car les problèmes d’obésité peuvent engendrer une insuffisance cardiaque ou une arthrose chez le félin. Ainsi, surveillez bien sa ration et la nourriture qu’il mange.

Contrôlez l’apport en protéine, car en vieillissant les organes deviennent fragiles, particulièrement les reins. L’excès de cet élément usera rapidement cette partie du corps.

De même, pour les besoins en lipides, il doit être minimisé pour esquiver l’obésité. Si possible, choisissez les acides gras de qualité comme : l’Omega 3 ou 6. Cela permet de maintenir la nature du pelage et apporte des effets positifs pour l’articulation et la vision.

L’apport en vitamines et en minéraux des chats âges doit être régularisé. Evitez l’excès de magnésium, de calcium et de phosphore. Un dysfonctionnement rénal et des calculs urinaires apparaîtront en cas de surplus.

Un régime spécial pour les chats à poils longs et mi-longs comme le British Longhair

Le phénomène de régurgitation est tout à fait naturel chez les chats. Lors du toilettage, votre compagnon avale une quantité de poils étonnante. Ce genre d’animal est assez vulnérable et peut présenter des troubles digestifs et être constiper fréquemment. Pour régulariser ces manifestations, une diète spéciale sera adoptée afin d’éviter la formation des boules de poils dans l’estomac.

La solution : adoptez une alimentation riche en fibre végétale. En effet, cette catégorie de nourriture favorise l’élimination des poils dans les selles ainsi que l’accumulation de cette matière dans l’intestin et dans l’estomac. Le produit  « Hill’s Science plan Hair Ball Control » figure parmi les meilleurs.

Vous pouvez également lui donner des friandises au malt crée par Béaphar. Par ailleurs, la pâte laxative est un moyen efficace, utilisés par certains propriétaires. Il doit être administrée deux heures avant qu’il mange ou sept heures après son repas. Il suffit de mettre une noisette sur votre doigt et il léchera le produit.

C’est un lubrifiant intestinal qui supprime naturellement les poils avalés. Préférez ceux qui sont à base d’huile végétale. Ne jamais mettre ce dernier avec de la nourriture. Lors des périodes de mue, augmentez l’administration.

Les croquettes : un aliment complet

Un chat peut distinguer quatre sortes de saveurs à savoir : le salé, l’acide, l’amer et le doux. Pour compenser les autres goûts, son odorat est très sensible. Les croquettes sont plus hygiéniques, par rapport aux aliments en boîtes.

Mais, certains de ces subsistances ont tendance à faire grossir étant donné qu’ils sont à base de minéraux et de graisses. C’est le cas des marques « standard ». Ils favorisent également l’apparition des calculs urinaires chez l’animal. Préférez plutôt le « Premium ».

Sachez que le chat n’aime pas manger les restes. Cela provoque un stress permanent, des conflits et des disputes lors du repas. Renouvelez sa nourriture quotidiennement et veillez à ce que la température ne soit pas trop chaud ni trop froid.

La transition brutale des aliments (humide et sèche) est une chose à éviter. Si votre compagnon à l’habitude de consommer des pâtées en boîtes, donnez-lui les deux en même temps, pendant quelques jours. De cette manière, il s’habituera petit à petit à son nouveau régime.

Cet article vous a plu ? Partagez-le !


Parcourez les meilleurs arbres à chat disponibles sur Amazon.fr

Laisser un commentaire :

Comparez les meilleures caisses et paniers de transport pour chat

Veillez à la bonne santé de votre chat grâce à ces conseils :Cliquez ici